Parfums 12. À contre temps / Em contratempo

Du 2 juin au 19 juillet 2018
Paris – Lisbonne / 12e édition

« Échapper au confinement de l’apparente évidence »

« Apprendre une langue en sus de sa langue maternelle, en pénétrer la syntaxe, c’est ouvrir une seconde fenêtre sur le paysage de l’être. C’est échapper, ne serait-ce que partiellement, au confinement de l’apparente évidence, de la pauvreté intolérante d’une lunette à un seul foyer et monochrome, si corrosive précisément parce que l’on n’en pas conscience » (Steiner, 2002, 124).

Compagnie bilingue français/portugais, Cá e Lá n’a de cesse depuis 35 ans de jouer sur les passages entres les cultures et les langues. Depuis 2007, elle organise Parfums de Lisbonne, un festival d’urbanités croisées entre Paris et Lisbonne. L’événement est sans aucun doute une autre « fenêtre sur le paysage de l’être ».

« Échapper au confinement de l’apparente évidence », voilà le thème de la 12e édition des Parfums de Lisbonne dont le lancement aura lieu au Quartier de l’Horloge le samedi 2 juin, avec des partenariats et collaborations ancrés et renouvelés qui font du festival un évènement tout autant local qu’international.

Intitulée « À contre temps / Em contratempo », du 2 juin au 19 juillet, l’édition 2018 du festival s’attachera à l’œuvre d’artistes dissonants, qui se démarquent de l’ensemble et du consensus. Performances, installations, séances de lecture, petits formats en extérieur et dans divers lieux proposeront au spectateur d’écouter et de voir des paroles d’auteurs sortant du lot.

Cet événement, imprégné des liens entre les deux capitales européennes qui n’ont cessé de se renouveler au fil des années, est toujours très présent dans le quartier de l’Horloge. Il s’inscrit, dans la programmation du Festival Nomade de la Mairie du 3e arrondissement, du 36e Marché de la Poésie à Paris et aussi cette année dans le cadre des 20 ans du Pacte d’amitié Paris-Lisbonne. La clôture du festival aura lieu à la Livraria Ler Devagar –LX factory, à Lisbonne

Graça Dos Santos

 

Publicités

Parfums 10. Moi + l’Autre = Nous / Eu + o Outro = Nós

Du 21 mai au 19 juillet 2016
Paris – Lisbonne / 10e édition

La 10e édition des Parfums de Lisbonne marque une étape symbolique pour cet événement désormais arrivé à maturité. Depuis 2007, au fil des rencontres et des échanges, le festival s’est épanoui. La programmation des samedis de juin s’est élargie dans le temps et dans les lieux. Nous voyagerons avec des convives devenus partenaires et croiserons la route de nouveaux invités. C’est un temps de bilan qui porte à réfléchir sur le rôle d’un festival défini par le croisement des cultures, des publics, des langues, des espaces géographiques…

L’actualité nationale et internationale pointe le paradoxe de notre époque : en pleine mondialisation, le repli des peuples. Festival d’urbanités croisées entre Lisbonne et Paris, les Parfums de Lisbonne ne cessent d’envisager l’être humain dans sa globalité ; le corps de chacun fait toujours écho à l’ensemble constitué des autres.

« La parole est liée à un paysage, à un temps, mais elle essaie de rencontrer tous les paysages et tous les pays du monde. […] », dit Édouard Glissant ; en ce qui concerne le croisement linguistique, comme lui nous pensons que la question de « la connaissance des langues est une question d’imaginaire des langues. […] On peut ne pas parler d’autres langues que la sienne. C’est plutôt la manière même de parler sa propre langue, de la parler ouverte ou fermée ». On ne peut plus écrire son paysage ou décrire sa propre langue de manière monolingue.

La thématique de la 10e édition du festival entre en résonance avec l’œuvre de l’écrivain portugais, Mário de Sá-Carneiro, cent ans après son suicide à Paris en 1916. Des variations pluridisciplinaires autour des textes de l’artiste viendront rappeler la voix d’un auteur qui n’a pas vieilli (il n’avait que 26 ans).

« Je ne suis ni moi ni l’autre » écrivait ce proche de Fernando Pessoa avec qui il a créé la revue Orpheu, Je + l’Autre = Nous / Eu + o Outro= Nós dirons-nous en 2016.

Graça Dos Santos

Parfums 9. Voix, Voies / Vozes, Vias.

Du 28 mai au 2 juillet 2015
Paris – Lisbonne / 9e édition

Plus que jamais la thématique du festival fait résonner les sons et les langues en même temps que s’affirment nos choix pour des chemins que nous ne fermons pas. Car notre voie n’était pas tracée, nous l’avons dessinée peu à peu entre quête et détermination. Il s’agit aussi de ne pas bouder son plaisir et d’offrir ses passions autour du langage, communication ouverte à tous.

Voix entonnées, corps en mouvement ne seront jamais assez pour continuer de dire haut et fort la culture en partage.

« L’universel c’est le local moins les murs »
jamais la voix de l’auteur portugais Miguel Torga n’aura été si nécessaire, 20 ans après son départ. Nous créons son théâtre en français et son œuvre est la petite musique de la 9e édition des Parfums.

Cette année encore de nouvelles collaborations, de nouveaux lieux pour un public mêlé, attendu et inattendu ; à la fois déjà fidèle, il est sans cesse renouvelé par la diversité des formes proposées tout autant que par celle des espaces de présentation.

Graça Dos Santos